Pages Menu
Categories Menu

A partir du 21 janvier 2017

Enseignements sur les Préliminaires Communs et Non Communs à la Pratique du Grand Sceau

Chaque soir pendant la retraite Individuelle Guidée à partir du samedi 21 janvier au soir

Les Préliminaires Communs

Le Vénérable Maître Gampopa

Les Quatre Préliminaires Communs sont des réflexions profondes qu’il est nécessaire d’intégrer, car elles nous permettent de nous détourner des préoccupations ordinaires de cette vie. Grâce cette intégration et au renoncement qui en découle l’esprit s’établit naturellement dans la paix. Cette paix naturelle générée, permettra à l’esprit de pénétrer sa nature fondamentale.

Les quatre réflexions dont il est question sont :

  • « Le précieux corps humain », qui donne une juste appréciation de la valeur unique de l’existence humaine et de la difficulté de l’obtenir.
  • « La mort et l’impermanence », nous confrontent à l’imminence de la mort et au simple fait que nos espoirs de faire durer nos jouissances actuelles au-delà du moment présent sont sans fondement.
  • « L’action, la cause et les effets », montrent que « l’action » est tout ce que l’on fait, dit ou pense ; que « la cause » provient de l’émotion ou de l’intention qui motive une action ; que « l’effet » produit une expérience qui provient de l’action et de son intention. Les effets peuvent être vécus dans cette vie, dans la suivante ou même beaucoup plus tard. C’est avec cette compréhension que nous sommes encouragés à adopter les vertus et abandonner les nuisances.
  • « Les défauts inhérents au cycle des existences », qui nous confortent dans la conviction croissante que la Libération est le seul but valable, que le cycle des existences est souffrance et qu’il est dépourvu de satisfaction durable.

 

Les préliminaires non communs

Arbre qui exauce les souhaits, aux Six Sources de Refuge

Les préliminaires à la voie du Grand Sceau (Ngöndro) sont un aspect très important de la voie, car ils établissent une base ferme et sûre pour une progression sans erreur.

Sur la base de la réflexion sur les quatre pensées qui détournent l’esprit de l’attrait pour l’activité ordinaire du cycle des existences, les quatre préliminaires non communs sont pratiqués, généralement en effectuant une série de cent mille de chaque.

Cette fondation établit l’esprit dans des dispositions très favorables à la réception de la grâce, qui est elle-même un aspect indispensable à l’accomplissement de l’éveil.

Cette pratique nécessite une certaine endurance et demande un investissement particulier.